09/08/2005

Ça n’arrive que dans les films...

1- Dans une maison hantée, les femmes recherchent toujours l'origine des bruits étranges en portant leurs plus beaux sous-vêtements.
 
2- Pourchassé dans une ville, vous aurez toujours la chance de pouvoir vous dissimuler au milieu d'un défilé de la Saint Patrick (fête Irlandaise où l'on se démonte! Une bonne raison aussi pour faire la fête, mais on s'éloigne du sujet).
 
3- Tous les lits ont des draps spéciaux qui s'arrêtent au niveau des aisselles pour la femme, mais seulement au niveau de la taille de l'homme allongé à ces côtés.
 
4- N'importe qui peut facilement faire décoller un avion, pourvu qu'il y ait quelqu'un dans la tour contrôle pour lui donner l'autorisation de partir.
 
5- Le système de ventilation de n'importe quel bâtiment est le parfait endroit pour se cacher. La personne ne pensera pas à vous trouver et en plus, vous pourrez accéder à toutes les pièces de l'édifice sans aucun problème.
 
6- Vous survivrez très probablement à toutes les guerres, à moins que vous ne commettiez la fatale erreur de montrer à quelqu'un la photo de votre bien-aimée qui vous attend sagement à la maison.
 
7- Un homme se prendra les plus terribles coups sans broncher, mais sursautera quand une femme tentera de nettoyer ses blessures.
 
8- Le chef de la police est toujours Noir. Le premier mort est toujours un noir dans les films datant d'avant 1990. Depuis, il ne meurt plus grâce à son copain blanc le héros du film, auquel il aura également sauvé la vie, mais c'est toujours pas lui qui emballe ni la meuf, ni le cachet.
 
9- Au moment de payer le taxi, ne regardez jamais dans votre portefeuille pour sortir un billet, prenez un billet au hasard et tendez-le. C'est toujours le prix exact !
 
10- Les cuisines ne sont pas équipées de lumières. Quand vous pénétrez dans une cuisine en pleine nuit, ouvrez le frigo et utilisez sa lumière à la place.
 
11- Pendant une enquête de police, il faut forcément passer au moins une fois dans un club de strip-tease.
 
12- Une simple allumette suffit pour éclairer une pièce de la taille d'un terrain de foot.
 
13- Même si vous conduisez sur une avenue parfaitement droite, il est nécessaire de tourner vigoureusement le volant de droite à gauche de temps en temps.
 
14- Un homme visé par 20 hommes a plus de chances de s'en sortir que 20 hommes visés par un seul.
 
15- La majorité des gens gardent un album rempli de coupures de journaux, particulièrement si un membre de leur famille est mort dans un étrange accident de bateau.
 
16- Ne vous tracassez pas si vous êtes en nette infériorité numérique dans un combat d'arts martiaux, vos ennemis attendent patiemment de vous attaquer un à un en dansant d'une manière menaçante autour de vous, jusqu'à ce que leur prédecesseur soit au sol.
 
17- Lors d'une conversation émouvante, au lieu de parler en regardant votre interlocuteur, placez-vous derrière lui et parlez à son dos.
 
18- S'il y a un malade mental psychopathe en fuite, cela coincide en général avec un orage qui coupe le courant et les communications téléphoniques dans les parages.
 
19- On peut jouer de la plupart des instruments de musique, surtout les instruments à vent et les accordéons, sans avoir à bouger les doigts.
 
20- Toutes les bombes sont connéctées a un chronomètres à gros affichage rouge, afin que vous puissiez savoir exactement quand il est temps de se tirer.
 
21- On peut toujours se garer en bas de l'immeuble où l'on veut aller.

 

22- Les protagonistes d'une histoire ne font jamais pipi voire plus.

 

23- Les blondes y sont parfois intelligentes (Mouhahahahahahahahahaha)


10:27 Écrit par Olivier | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Excellent!!! ...Tout comme dès qu'une personne entend un bruit étrange à la cave lors d'une nuit d'orage et qu'il n'y a plus d'élèctricité, elle se sent tjs l'obligation de voir ce qui s'y passe!!!!
...Ou encore, lorsqu'une jeune femme est poursuivie dans sa maison par un dangereux criminel, elle décide toujours de monter à l'étage au lieu de sortir et demander de l'aide!!!

Écrit par : Seb | 09/08/2005

Les commentaires sont fermés.